Etudes de cas

Une solution créative pour une Capitale culturelle européenne

Pour célébrer l'héritage artistique de la cité, la conception du Fonds Régional d'Art Contemporain de Marseille (FRAC) requérait une solution de couverture de haute technicité.
Frac de Marseille

Le défi

Innovation architecturale sur un canevas limité

Le FRAC est l'illustration emblématique d'une candidature réussie, celle de Marseille pour devenir Capitale culturelle européenne en 2013. De cet édifice dessiné comme un palais des arts et des archives de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (PACA), la surprenante façade à damiers attire les curieux vers l'intérieur, et vers l'extérieur ceux qui se trouvent dedans, ce qui en fait un lieu de mouvement et de vie.

Outre un calendrier de construction sévère, il y avait plusieurs défis de conception clés à surmonter. La géométrie exiguë du site et les contraintes strictes des plans d'urbanisme imposaient une empreinte triangulaire inhabituelle conduisant à une toiture à pente très raide. Les architectes décidèrent tôt, en phase de projet, que le toit devait être considéré comme une continuation de la façade plutôt qu'une surface de toiture à part ; elle s'élancerait vers le haut pour surplomber la terrasse supérieure. Pour réaliser cette caractéristique architecturale ambitieuse, il a été demandé à BMI de développer un système innovant et fiable de façade/toiture porteuse.
 

La solution

Après six mois de développement et de prototypie par notre équipe technique, une charpente spéciale a été créée sur la base du processus BMI Siplast Icosun T-Fix. Normalement utilisé pour les panneaux photovoltaïques, le système intégré de soutien et d'étanchéité a été adapté pour supporter des panneaux de façade en polyester renforcé de fibre de verre. Une fois que la charpente a été installée, les panneaux ont été sécurisés contre le toit/la surface murale à l'aide de la membrane d'étanchéité. Une seconde couche d'étanchéité a ensuite été posée pour couvrir la partie plate du rail et créer ainsi une esthétique homogène. Ces panneaux ont été disposés au hasard en apparence, mais en réalité sur des positions précises pour complémenter la façade de verre étonnamment variée de l'immeuble.

Cette solution héberge également trois toitures terrasses de construction traditionnelle en bois et une toiture terrasse verte apportant un contraste de texture et de couleur à l'esthétique fraîche de la façade et du toit en pente.
 

Les résultats

Le FRAC a été dévoilé à temps pour le sacre de Marseille comme Capitale culturelle européenne 2013. Sa conception unique en son genre et son usage sensible de l'espace ont suscité l'admiration du public et des professionnels envers cet emblème de l'héritage artistique et des ambitions créatrices de la cité phocéenne.